Conscients ou pas de nos blessures émotionnelles, elles ont laissé des traces ! Comme une plaie non cicatrisée, notre passé continue de nous faire souffrir parfois à notre insu…

Que veut dire « blessures émotionnelle » ?

Nous vivons tous des situations qui nous blessent, nous perturbent et parfois nous marquent au fer rouge. Porteuses d’émotions fortes au moment où nous les vivons, elles basculent peu à peu, le quotidien reprenant ses droits, dans notre inconscient.

Nous finissons par les occulter et même par les oublier car…il faut bien continuer à vivre !

Seulement voilà, oublier ne veut pas dire disparaître ! 

Chaque événement vécu au cours de notre vie est perçu en premier par nos sens qui interagissent avec l’extérieur et notre cerveau. L’événement s’enregistre en nous alors sous forme d’informations sensorielles teintées d’un sentiment, que l’on nomme une mémoire.

Plus la situation est stressante, créant de la peur, une angoisse ou une émotion forte, plus nous serons affectés psychologiquement. Nous enregistrerons cet état sous la forme d’une  émotionnelle.

Le sentiment né de notre raisonnement suite à une première expérience se mêle d’un ressenti corporel lié à l’émotion vécu.

Si nous prenons l’exemple d’un sentiment négatif comme par exemple la dévalorisation ou l’humiliation, nous développerons des attitudes réflexes par la suite, qui ne feront qu’attirer indéfiniment les mêmes situations de souffrances et de non satisfaction nous menant parfois jusqu’à la maladie.

Pour sortir de ces schémas de souffrance, il vous faut apprendre comment ceux-ci prennent racines en vous et vous libérer ensuite des mémoires émotionnelles qui les activent et les accentuent avec le temps.

Maladie et blessures émotionnelles ont-elles un lien ?

Si le temps de la lecture de cet article, vous partiez du principe que la maladie n’est pas une fatalité. Mais qu’à l’inverse, elle vient peut-être en remplacement :

  • des non-dits,
  • des non-choix,
  • de la non action

Et certainement parce que vous vivez l’instant de souffrance, de trouble  ou bien certaines situations comme des blessures sur lesquelles vous n’avez aucune prise, ni possibilité d’agir. Vous vous sentez impuissant face à ce qui vous arrive.

Survient alors un réflexe de survie de la part de otre ordinateur de bord, qu’est le cerveau. Il vient en quelque sorte prendre le relais face à une situation où nous ne sommes pas capables de raisonner et d’agir.  Il ne fait que son devoir après tout !

Le rôle de notre cerveau, nous protéger  ?

C’est certainement l’un de ses points forts. Agir pour notre survie, envers et contre tout au risque de nous faire vivre des déséquilibres énergétiques et physiologiques.

Il va agir à notre insu afin que nous sortions de l’état de stress intense ou prolongé dans lequel nous sommes, que ce stress soit réel, imaginaire ou symbolique.

Car la ressource énergétique que nous demande le corps pour faire face aux émotions qui nous submergent, n’est pas extensible dans le temps.

Et pour couronner le tout, notez que notre cerveau ne fait pas la différence entre le réel, l’imaginaire et le virtuel. se libérer de ses mémoires émotionnelles

Ce qui a pour conséquence, lorsque vous vivez une situation désagréable mais qui n’a pas toujours un risque vital en soi, d’être vécue malgré tout par le cerveau comme une menace pour votre survie.

Prenons un exemple

On vous annonce que vous allez être licencié dans les mois à venir. C’est une nouvelle inattendue. Malgré que votre employeur mette en place une procédure d’accompagnement afin que vous puissiez retrouver un emploi rapidement, l’inquiétude vous gagne. Les peurs surgissent, peurs de :

  • Ne pas retrouver un emploi
  • De manquer d’argent
  • Ne plus être à la hauteur
  • D’être jugé…

Si de plus dans la famille ou la généalogie, il y a eu un cas similaire ou une situation ayant fait vivre à un membre du clan une de ses peurs, comme celle du manque par exemple,  il y a fort à parier que votre corps somatise cette peur par une sciatique ou pire des soucis de santé plus grave affectant les reins ou le foie.

La maladie manifeste une mémoire émotionnelle afin de nous aider à se libérer de nos blessures.

Il est donc indispensable de comprendre le sens de nos maladies pour retrouver la cause de leur apparition.

 

Comment se libérer des blessures émotionnelles ?

Nous devons conscientiser nos blessures avant penser de s’en libérer. Pour cela, nous devons accepter l’idée que notre corps nous parle et que nos mal-être et nos maladies sont un langage de notre inconscient.

Nous pouvons alors espérer nous libérer de nos blessures émotionnelles grâce à une transformation dans notre manière de penser.

Cette transformation se déroule en trois étapes :

  1. Retrouver la racine de la souffrance présente ou de la maladie
  2. Accepter ce que dit cette racine à propos de nous. Accepter d’être ce que l’on est, où on en est dans l’instant présent
  3. Poser un acte de changement concret en correspondance avec notre schéma répétitif.

 

Comment retrouver la source de nos blessures ?

Grâce à nos émotions ! Ce sont elles qui se manifestent au travers de notre corps et qui vont nous aider à retrouver le sentiment inconscient qui alimente nos blessures.

se libérer de ses mémoires émotionnellesVoici quelques exemples d’émotions et l’équivalence du sentiment auquel elles peuvent donner naissance :

  • LA COLÈRE = Sentiment d’injustice ou de trahison
  • LA TRISTESSE  = Sentiment d’abandon
  • LA PEUR =  Sentiment de rejet
  • LA HONTE  = Sentiment d’humiliation
  • LA JOIE =  Sentiment de bonheur ou de satisfaction

 

Et pour la maladie, c’est pareil ?

Si Isabelle souffre d’un ulcère à l’estomac, se pourrait-il qu’elle ait des difficultés à digérer quelque chose dans un domaine de sa vie ? A quel sentiment est rattachée cette indigestion ?

Si Paul souffre depuis des mois d’une sciatique, se pourrait-il qu’il se sente coincé dans une situation qui génère en lui des peurs, une insécurité ? De quel sentiment et/ou croyance est-il imprégné ?

Stéphanie déclare un cancer du sein…Elle n’arrive pas à accepter la distance qui s’est instaurée entre sa fille et elle. Se pourrait-il qu’elle se culpabilise de l’éloignement qui s’est instauré à son insu ? Comment vit-elle cette séparation ? A quoi cela la ramène t’elle ? Qu’est ce que son corps est en train de lui exprimer ?

Vous voyez chaque fois que nous vivons un sur-stress, ou un stress qui s’étend dans la durée, la maladie va alors jouer le rôle de tampon, de solution en quelque sorte.

Et, elle se manifeste parce que derrière l’événement, le stress ou la peur peu importe, vous réveillez une blessure émotionnelle, qui était déjà présente en vous. Un sentiment enfoui, logé dans votre inconscient.

La maladie vient révéler qu’il y a quelque chose en vous qui n’est plus en adéquation avec votre être profond.

C’est en ce sens que la maladie est un processus d’évolution. Car elle nous oblige à aller à l’intérieur de soi, de toucher à la Vérité. Pour cela, elle nous demande aussi de ramener à notre conscient ce qui ne l’est plus.

Et comme nous enregistrons tout ce que nous vivons par nos sens, c’est le sentiment enregistré en nous qu’il nous faut aller chercher ! (injustice, trahison, rejet, abandon etc..). Bien sûr, au départ, il nous demande à chacun d’être accompagné dans cette démarche de prise de conscience et d’introspection.

Car, c’est une réelle démarche de recherche intérieure et non plus une envie de s’en remettre aveuglément aux autres, que de vouloir se libérer de ses blessures émotionnelles, source de mal-être et maladies.

Si l’on comprend que la souffrance nait de nos parts d’ombres puisque tout prend racine en nous, nous ne subissons plus la maladie. Nous pouvons même la regarder comme une occasion de découvrir qui l’on est vraiment !

La santé est donc un processus actif et en constante évolution dont la prise en charge commence grâce à vous.

Se libérer de ses mémoires émotionnelles

demande d’être accompagné(e) afin de se sentir épaulé(e) et soutenu(e) dans ce passage qui n’est pas forcément aisé.
A contrario, il vaut le coup de sauter le pas, car faire peau neuve avec son passé c’est renaître à son présent !

Pas encore convaincu ?
Regardez cette vidéo sur notre chaine Plus Proche de Vous

se libérer de ses mémoires émotionnelles