• Savez-vous que les graines des céréales et légumineuses sont, une fois germées, un aliment d’une extrême richesse nutritionnelle ?
  • Connaissez-vous la germination ?
  • Avez-vous déjà consommé dans vos repas ces petites graines écloses et débordantes de vie ?

 

Certainement que beaucoup d’entre vous me répondraient que oui. Il y a toutefois encore beaucoup de personnes qui ne consomment jamais de graines germées et n’ont peut-être même pas idée que celles-ci peuvent être consommées très facilement.  Cela peut surprendre mais l’alimentation d’aujourd’hui pour la plupart d’entre nous est une alimentation industrielle où le vivant n’existe pas ou très peu…Même si l’aliment est vivant, de quelle vie parle t-on ? Quelles qualités, quels apports énergétiques et nutritionnels peuvent donner ces aliments fabriqués, transformés et pour les légumes et fruits cultivés à coup de pesticides et engrais chimiques ?

Voyons un peu ensemble comment on peut classifier la valeur d’un aliment. Cette classification a été créée, suite aux travaux de recherches du Dr Szekely. Il a défini quatre familles d’aliments.

Les aliments biogéniques, qui sont les aliments porteurs de vie. Ils n’ont subi aucune modification. Ce  sont la plupart des végétaux. Par la simple action de la chaleur et de l’humidité se produit la germination. Nous trouvons les graines et oléagineux comme la noix, l’amande ou la noisette.

les aliments bioactifs, eux regroupent les fruits et les légumes frais et de culture biologique bien entendu.

–  les aliments biostatiques, concernent les aliments cuits et végétaux non frais. Ils ont perdu les principaux éléments vitaux ainsi que les enzymes.

–  Les aliments biocidiques, qui eux sont les aliments transformés, fabriqués et sans vie. Ces aliments sont à éliminer de notre assiette si l’on veut rester en bonne santé.

 

 

Les effets de la gémination sur notre organisme 

Ils sont multiples et d’une valeur nutritive incommensurable. L’action de la chaleur et de l’humidité réveillent et démultiplient cette force de vie en sommeil au cœur de la graine. Un ensemble de réaction métabolique se produit et apporte une modification complète de la graine.  Nous bénéficions alors directement de la source même de la vie. Ces petites graines, une fois leur germination en cours nous apportent les protéines, les glucides, les lipides, les vitamines, les sels minéraux, les enzymes, les acides nucléiques et la chlorophylle ( suivant le nombre de jours de la germination) dont notre corps a besoin.

 

 

IMG_2751

Pourquoi se priver de cette source de vie ?

Elles offrent de plus un grand nombre d’avantages, comme :

  • La simplicité de leur préparation
  • L’économie à l’achat pour la plupart d’entre elles
  • Elles ont besoin de très peu d’espace pour germer (un germoir pour le mieux, un bas en fil pour le moins ou le randonneur ou randonneuse..)
  • Quelques minutes d’attention par jour leur suffisent pour nous offrir leurs bienfaits
  • Leur germination étant rapide, on peut cumuler les graines ou bien espacer de 48 heures par exemple pour varier et agrémenter nos entrées, salades, tartes etc..

 

 

 

Le procédé de germination

Placez vos graines à germer dans le germoir ou un simple bocal, une assiette peut très bien faire l’affaire et recouvrez les d’eau. Choisissez une eau non chlorée et très peu minéralisée. Laissez les tremper quelques heures à une nuit suivant la graine que vous souhaitez voir germer. Attention, certaines graines occupent beaucoup d’espaces lorsqu’elles poussent comme la luzerne, les lentilles, le soja vert par exemple.

Videz l’eau à la fin du temps de trempage, rincez les graines avec toujours une eau propre (eau de source) et laissez égoutter.

Placez ensuite votre germoir ou assiette dans un coin de votre cuisine ou un espace un peu sombre et à température ambiante (les graines ont besoin de chaleur pour germer).

Pensez ensuite à les rincer deux à trois fois par jour (trois fois s’il fait très chaud) durant trois jours.

A partir du troisième jour, vous pouvez les consommer.

Si vous ne les consommez pas toutes le même jour et ne souhaitez plus continuer la phase de germination qui d’ailleurs n’apporterait plus les mêmes propriétés nutritionnelles, rappelons que nous cherchons au travers de la germination à métaboliser l’essence même des forces de vie de la pousse des graines, vous pouvez au bout du quatrième jour par exemple, placer le bocal dans le compartiment du bac à légumes de votre réfrigérateur.

 

 

Et pour finir, que du bonheur

Les graines germées offrent la possibilité de se reconnecter avec la nature pour les plus citadins, du plaisir des yeux par leur forme, leur couleur, leur différence du germe. Elles sont très décoratives dans une cuisine et plus d’excuses pour la place ; un bocal peut contenir plusieurs dizaines de graines..

« Un grain de gaieté assaisonne tout » Baltazar

C’est aussi l’occasion de faire participer nos enfants ! Ils adorent ça. C’est une manière simple de les sensibiliser avec la nature, leur permettre de prendre conscience de l’importance de manger vivant et leur apprendre à découvrir les différentes variétés de graines qu’offre notre mère nature.

IMG_2882

 

 

N’hésitez plus, ouvrez vos placards et commencez maintenant ! Vous n’avez aucune graine à faire germer, raison de plus pour commencer à changer votre manière de vous nourrir. Il faut bien un début à tout..

Une fois cela fait, partagez-nous vos commentaires et/ou vos photos..

A bientôt,

Nelly

 

En savoir plus : Vous souhaitez des conseils en alimentation vivante et sans gluten, lire d’autres articles ?

Rendez-vous sur :Mon assiette santé